La couleur des diamants

Généralités

L’appréciation de la couleur est déterminante dans la valeur d’un diamant. A noter que plus le diamant est blanc, plus il a de valeur. Des échelles de couleur ont été établies dans différents pays, mais celle du Gemological Institute of America (GIA) fait autorité au niveau international :

Pour évaluer la couleur d’un diamant, l’œil de l’observateur doit être bien reposé et la lumière utilisée doit être de 7000 °K (Kelvin) à incandescence filtrée. Le diamant à évaluer doit être propre (un rondiste sale assombrit le diamant et change son aspect). Le diamant ne doit pas être serti.

Mode opératoire

Pour apprécier la couleur d’un diamant, il faut le poser dans un pli de bristol blanc et l’observer par la culasse pour ne pas être troublé par le feu des facettes. Ainsi, la pierre offre son maximum de transparence.

Comparer la pierre à tester avec les pierres témoins ou “master stones”, en observant le diamant sous un angle de 30° par rapport au pavillon.

La fluorescence

La fluorescence du diamant doit être notée comme une caractéristique de celui-ci, et influe sur son prix. Voici les différents degrés de fluorescence :

  • None ou Nil : aucune.
  • Very slight (blue) : très légère.
  • Slight (blue) ou Faint : légère.
  • Medium (blue) : moyenne.
  • Strong (blue) : forte.
  • Very strong (blue) : très forte

Les diamants de couleur

Au-delà de cette échelle des diamants (de D à Z), on trouve des couleurs fantaisie, qualifiées sur les certificats de « fancy colors ». Les certificats classent également leur couleur.

Les 4 principaux degrés d’intensités des diamants de couleur sont : le Fancy Light, le Fancy, le Fancy Intense et le Fancy Vivid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *